L’état de Washington interdt l’importation d’antiquités syriennes

L’état de Washington interdt l’importation d’antiquités syriennes

A noter qu’une situation rarissime a marqué l’histoire de la Syrie. Outre sa position géostratégique, géopolitique, les grandes voies commerciales internationales transitent par la Syrie. Les USA ne veulent pas en aucun cas brouiller sa position stratégique  et ses relations diplomatiques  à cause des trafics d’antiquités syriennes qui ne rapportent  d’intérêt commun pour les peuples, ais seulement pour une minorité de riches et trafiquants.

Pourquoi une loi contre l’importation d’antiquités syriennes ?

Les USA est un large et grand pays qui peuvent abriter des trafiquants anonymes, où il serait difficile de les attraper. Avec les antiquités syriennes qui pourront se vendre jusqu’à  un million de dollars, les trafiquants  sont toujours tenter de prendre les risques, surtout qu’aucune loi ne les interdise.

objets-dart.jpg

Bien entendu,  les receleurs sont en quête des objets d’art, surtout qu’ils datent de plus de 10.000 ans. Notamment, si les vieux objets proviennent de l’Etat Islamique de Syrie, ils peuvent en détenir de bonnes affaires. Evidemment, les antiquités syriennes pillées ne transitent pas directement aux Etats Unis,  car les combattants d’EI les vendent d’abord à des collectionneurs des pays de l’Ouest et du Golfe voisin par l’intermédiaire des fraudeurs.  La suite de l’histoire pourrait entailler les relations diplomatiques entre les américains et  l’EI car la guerre prendra fin un jour ou l’autre. Pour cette raison, une loi spécifique contre l’importation d’antiquités syriennes a été votée à l’unanimité au sein  du Senat, pour approuver les dispositions prises par la chambre des représentants en 2015.

Les Monuments syriens détruits par la guerre

Outre le pillage des antiquités syriennes, les protagonistes des deux camps ne se soucient de la valeur du patrimoine syrien lorsqu’ils effectuent des bombardements.  Des destructions massives sont enregistrées après chaque attaque armée des camps adverses.

antiquites-syriennes.jpg

Parfois même, les infrastructures, les musées, voir les patrimoines mondiaux inscrits dans le registre de l’UNESCO servent de champs de batailles et subissent de bombardements, car parfois ils font l’objet de combats. Les sites archéologiques que les combattants n’arrivent pas à  piller directement sont ciblés par les attaques, car des riches trafiquants les poussent à agir ainsi.  A noter la partie Nord-Ouest du pays est la plus touchée  soit par le pillage soit par les bombardements. Le président syrien, malgré tout, se propose de restaurer les dommages par ses propres forces et évite toute aide venant des pays de l’Ouest